J’ai une invitée aujourd’hui! Je vous présente Caroline, mon acolyte française  à Formula Botanica.

Cela fait 20 ans déjà que j’habite à Bordeaux.  Je m’occupe de ma famille, je travaille avec  passion comme mosaïste professionnelle,  je fais des massages aromathérapiques  et je voyage beaucoup. Je suis d’origine canadienne, de Toronto.  Bloggeuse est la prochaine chose à cocher sur ma liste !!!

C’est avec plaisir et aussi un peu d’appréhension que j’écris mon premier article! Actuellement, je suis en formation à l’école renommée Formula Botanica (organic cosmetic science school), de Londres. Il y a peu de français dans notre communauté internationale de plus de 3000 élèves et j’ai d’autant plus apprécié ma rencontre à Paris cette année avec la charmante Ilhem  qui suit la même formation que moi. Nous avons décidé de nous soutenir mutuellement. Merci à Ilhem qui m’a invitée à écrire sur son blog.

Mise à jour : vous pouvez rendre visite à Caroline sur son blog, www.cosmeticnaturalsite.wordpress.com

Et maintenant, on va s’amuser !!!  Je vais d’abord vous donner quelques informations sur la glycérine et les extraits hydro-glycérinés pour que vous puissiez commencer à faire les vôtres chez vous !!

Qu’est-ce que la glycérine?

Appelée glycérine ou glycérol, c’est un des produits les plus utilisés en cosmétique.  C’est une substance présente dans toute matière grasse animale et humaine. Elle peut provenir naturellement de la fermentation des sucres ou du processus d’hydrolyse de matière grasse, mais elle peut aussi être fabriquée synthétiquement  à partir d’ huiles dérivées du pétrole. Et on ne veut surtout pas de celle-là !!

Il y a plusieurs sortes de glycérine raffinée, mais dans nos cosmétiques naturels, nous choisissons le degré supérieur extrait naturellement à partir de 100%  d’huiles végétales, comme les huiles de palme ou de coco. Les glycérines extraites  du mais ou du soja sont toutes les deux des OGM .

Attention:

  • on ne doit pas utiliser plus de 10% dans nos formulations,
  • et il est recommandé de l’utiliser en combinaison avec des huiles végétales et des émollients naturel pour améliorer le texture de nos crèmes hydratantes.

Un pourcentage minimal créera une barrière contre la perte d’eau,  par contre un pourcentage trop élevé aura des effets négatifs comme un assèchement de la peau (à cause d’une absorbsion trop importante de l’eau contenue dans le derme) ou un produit final trop collant.

La glycérine  est aussi un humectant comme le miel et a la capacité d’attirer l’eau de l’environnement et du derme (la couche inférieure de la peau) vers la couche extérieure de l’épiderme. Elle absorbe l’humidité et  garde la peau et les cheveux hydratés et doux. C’est un grand plus pour nos produits !!

Et c’est quoi exactement, un glycérat?

Un glycérat ou extrait hydro-glycériné est le produit final d’une macération de fruits ou d’herbes dans la glycérine pour en extraire les propriétés. Depuis des siècles, des herboristes ont préparé des soins médicaux avec cette méthode.  Des plantes et des herbes sont macérées dans des pots en verre  avec de la glycérine végétale, dans un endroit frais sans lumière.

 

 

La partie la plus fun : comment fait on un glycérat?

Soyez créative et regardez la magie qui va s’opérer! Voici les étapes et vraiment, vous pouvez utiliser presque n’importe quel fruit, légume, herbe ou fleur.

Attention !!! C’est une activité très addictive, avec des résultats splendides, alors il faut garder de l’espace dans votre frigo parce que ce sera  presque impossible de vous arrêter. Vous allez concocter plusieurs formules qui vont prendre des couleurs et des odeurs incroyables! Et faites gaffe que personne ne les mange !!

C’est parti :

  1. Prenez le produit de votre choix, bio si possible et lavez-le bien. J’ai déjà essayé  avec des myrtilles, framboises, concombres, citrons, cannelle, des pétales des roses fraiches. Coupez le en morceaux, en gardant  votre espace de travail super propre et hygiénique. Faites vos recherches sur vos ingrédients  pour bien connaitre  leur bénéfices pour la peau et dans vos soins.
  2. Pesez le fruit/ herbe  et notez le poids exact dans un joli cahier que vous consacrez à vos projets glycérites maison. Très vite, il va se remplir de vos notes et références. Pourquoi pas avec des photos aussi ?
  3. Mettre les fruits/plantes dans un pot en verre stérilisé. Je vous conseille de commencer avec des petites quantités, 30 ou 50 gm ce suffit, car on a besoin peu  (3-10 %)  dans nos soins de peau, et  sauf si vous fait des masses des crèmes et gels, votre extrait hydro- glycéride va durer déjà un bonne moment, et se restera frais. Remplir votre pot avec de la glycérine. Rajouter votre conservateur.  Puis  peser le pour noter l’exact  poids de la glycérine en plus de la produit final. Ca  va changer âpres filtration, ce bien de comparer et prendre note.
  4. Etiquetez votre pot en notant date, ingrédients, nom de conservateur, poids , etc.
  5. Gardez vos  glycérites au frais dans votre frigo, un frigo à vin peut convenir aussi. Secouez le pot doucement un fois par jour. Combien de temps ? Encore une fois, il n’y a pas de règles précises. Je maintiens mes macérations de fruit frais 14 -20 jours max. mais il y a des formulateurs qui ne les maintiennent que 6-10 jours.  J’aime bien que  le maximum de nutriments possible soit extrait.  L’odeur et la couleur vont être très présentes et vont tenir des mois. Les macérations avec des herbes sèches peuvent durer plus longtemps, il y a des herboristes qui conseillent 2-6 semaines !
  6. Une fois que votre extraction est prête et explose de couleur, il faut la filtrer. Un filtre a café marche très bien, mais soyez patiente, ça peut prendre des heures! Pour aller plus vite, j’ai même utilisé …..eh oui, des bas en nylon !! (Bien lavés bien sûr). Ca marche très bien en filtrant 2 fois.
  7. Au bout d’un moment, le filtre est saturé et ne goutte plus. Il faut le changer très doucement pour ne pas le déchirer. Couvrez vos pots pendant le filtrage pour qu’aucune poussier ne se dépose. Soyez très vigilente à l’hygiène dans votre travail, mettez des gants, on ne le veut pas contaminer nos extraits!
  8. Une fois  filtré, fermez bien vos pots, mettez des étiquettes bien précises, avec le poids final, la date de macération, le nom du produit et conservee le au frais. Notez tout dans vos jolis carnets. 

Un exemple de formule

  • 55% glycérine
  • 44.4% fruit frais
  • 0.6% conservateur

Ce n’est qu’un exemple. Les quantités pour des herbes séchées ou des fruits avec moins d’eau vont varier. Il faut expérimenter! Il n’y a pas de règles scientifique avec des études précises. Pour vos herbes sèches qui contiennent énormément de bénéfices : vous pouvez les infuser d’abord avec un peu d’eau chaude, puis rajouter la glycérine.

Et on fait quoi avec nos belles glycérites?

Vous les utilisez dans vos formules de soins : toners, crémes, gels, lotions, amusez vous ! Ce n’est pas génial, tout ca ?!

Note :  d’après mon expérience, les cosmétiques finis ne vont pas nécessairement prendre la couleur du glycérat car on n’en utilise vraiment que de petites quantités (3-10%).  Les gels prennent plus les couleurs, mais les colorant naturels ne sont pas très stables. Faites vos propres expériences, gardez des échantillons longtemps et prenez des notes.

Un dernier mot sur les conservateurs

Le durée de conservation dépend de plusieurs choses :  la quantité de glycérine, l’exposition à l’air, le pourcentage d’eau, etc.  6 mois -1 an est possible, si votre extrait est bien conservé.  L’eau invite les bactéries, les moisissures, levures et autres invités non invités! Même si la glycérine a des propriétés conservatrices à 50%-60% de votre formule, elle ne peut pas être utilisée comme un conservateur efficace dans vos produits cosmétiques. Je vous conseille d’ajouter un conservateur naturel ( leucidal, sorbate & benzoate, cosgard par exemple ) qui est soluble dans l’eau, depuis le début de votre macération.   

Si  un beau jour vous voyez des morceaux  ou des sédiments dans  vos pots, ou  vous reniflez  une odeur bizarre, ce n’est pas bon signe…. Vous pouvez dire adios à vos jolies glycérites. Vous pouvez aussi bien sûr les tester des microbial count kits si vous avez des doutes. Notez tout et apprenez de vos expériences.

Et maintenant

Vous savez comment ça marche, alors à vous de jouer!

 

N’hésitez pas à partager vos photos, vos expériences, vos commentaires,

on  sera  ravies de savoir comment ça se passe pour vous !

0 Like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *