Vous vous souvenez comment j’ai utilisé des fleurs de liane de ternate pour mes petites expériences avec les anthocyanes et les pH? Je me suis dit que j’allais vous en dire plus à son sujet.

La Clitoria Ternatea tire son nom de l’anatomie féminine (ce qui a choqué bon nombre de personnes) et de l’île de Ternate en Indonésie. Elle porte de nombreux noms, peut-être à cause de la bataille qui s’est ensuivi pour la dénommer :

  • blue pea flowers, butterfly pea or pigeon wings en anglais
  • liane de ternate, pois bleu, pois papillon, clitorie de ternate en français
  • conchita azul, papito, zapatico de la reina en espagnol

C’est une plante annuelle qui pousse comme une liane en Asie tropicale équatoriale.

Ses racines sont traditionnellement utilisées pour teindre les tissus et ses fleurs pour colorer les aliments, pour préparer du thé bleu ou du riz par exemple. Elle est très largement utilisée comme plante médicinale pour équilibrer le système nerveux, mais aussi en tant qu’analgésique, antidiabétique et même en tant qu’anesthésie locale. Des infusions de fleurs sont préparées pour faire un collyre anti-inflammatoire.

Cela représente un assez grand nombre d’utilisations possibles et elles ont toutes été validées par des études scientifiques! C’est que la clitoria ternatea possède un grand nombre de métabolites secondaires comme des triterpénoïdes, des flavonols, des stéroïdes, des anthocyanes et de ce fait un tout aussi grand nombre de propriétés.

En ce qui concerne la formulation cosmétique, des études ont montré que les extraits aqueux conservent leur propriété anti-oxydante, ce qui justifie l’intérêt de leur ajout dans un produit cosmétique.

Si on s’attarde un peu sur ces propriétés anti-oxydantes et qu’on les détaille, cela nous donne quelques arguments intéressants :

  • lutte contre les radicaux libres
  • ralentissement du processus inflammatoire qui endommage les tissus en se traduisant notamment par la déshydratation et la perte d’élasticité
  • ralentissement du photovieillissement

Maintenant, que faire avec mes jolies fleurs bleues? A nouveau, beaucoup de possibilités.

J’ai d’abord essayé dans un nettoyant gel à l’avoine et à la lavande, ce qui donne un chouette résultat au niveau visuel mais j’ai l’impression de gâcher de pauvres fleurs innocentes dans un produit qui se rince. Qu’en pensez vous?

Finalement, j’ai choisi d’expérimenter avec différentes formules de masques parce que bleu = eau = hydratation = masque hydratant. Le masque gélifié est évidemment la meilleure option au niveau visuel.

 

 

J’aime bien aussi l’idée d’un gel contour des yeux mais je veux réfléchir un peu plus au système de conservation. En attendant je vais exterminer les radicaux libres sur mon visage en sirotant du thé bleu.

 

Et vous, vous expérimenteriez avec quoi?

 


Sources

N Maity et al. Indian J Pharmacol 44 (5), 584-587. Standardized Clitoria Ternatea Leaf Extract as Hyaluronidase, Elastase and Matrix-Metalloproteinase-1 Inhibitor. 

Phytother Res. 2009 Nov;23(11):1624-5. doi: 10.1002/ptr.2832. The antioxidant activity of Clitoria ternatea flower petal extracts and eye gel. Kamkaen N(1) .

J Ethnopharmacol. 2008 Dec 8;120(3):291-301. doi: 10.1016/j.jep.2008.09.009. Epub 2008 Sep 20. The Ayurvedic medicine Clitoria ternatea–from traditional use to scientific assessment.

Wikipediea – Clitoria Ternatea

www.nature.jardin.free.fr – Clitoria Ternatea

www.merveilleusechiang-mai.com – Clitoria Ternatea

0 Like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *