Après un peu d’expérimentation et de recherche, il m’a semblé qu’il était logique de clore la petite série sur les anthocyanes par une formule expérimentale.

 

Formule

Phase A

  • 32,90% d’hydrolat de lavande infusé avec des lianes de Ternate
  • 0,5% de poudre d’aloé vera (200X)
  • 0,1% de dermofeel PA

Phase B

  • 50% de Lubrajel Natural – INCI Glycerin and Beta-Glucan and Algin and Xanthan Gum

Phase C

  • 1% de panthenol
  • 2% de lactate de sodium
  • 5% de vegeluron
  • 2,5% d’extrait de cactus
  • 2,5% d’extrait de réglisse

Phase D

  • 3,5% dermosoft 1388 eco

Préparation

  1. Peser l’hydrolat dans un bécher et l’infuser avec 2 ou 3 fleurs pendant 30 minutes.
  2. Filtrer l’infusion et disperser la poudre d’aloé vera, puis mélanger jusqu’à dissolution complète.
  3. Peser le lubrajel dans un autre bécher et verser l’infusion peu à peu, en mélangeant bien entre chaque ajout. Le mélange devient vite lisse.
  4. Ajouter les autres ingrédients et mélanger.
  5. Vérifier le pH et ajuster si nécessaire en fonction de votre conservateur. Le pH était à 4,5 et j’ai utilisé une solution à 10% de bicarbonate de soude/eau distillée pour l’élever à 5, ce qui est le pH recommandé pour dermosoft 1388 eco.
  6. Ajouter le conservateur et mélanger.
  7. Vérifier le pH à nouveau.

 

 

Notes

Le masque est une combinaison d’ingrédients humectants et apaisants avec une pincée d’antioxydants. Je l’ai utilisé après avoir passé 2 heures en plein soleil et ma peau l’a bu littéralement! Le gel est lisse et doux; j’aime qu’il ne tire pas malgré la xanthane. Je l’ai rincé au bout de 5 minutes puisqu’il était déjà absorbé. Ma peau était bien hydratée, apaisée et douce mais la formule a besoin d’être retravaillée pour permettre une application plus longue digne d’un masque. Il conviendrait bien quand même pour un masque express. Le lubrajel est un mélange qui peut être considéré comme une base, ce qui peut être considéré comme de la « triche » quand on cherche à formuler de zéro mais il peut être utile pour une formule DIY.

A ce sujet : cette formule n’a pas été conçue ni testée pour être une recette home-made. Les ingrédients, leur dosages et les éventuelles interactions ont bien sûr fait l’objet de recherches, je l’ai utilisé sur moi mais j’insiste, elle n’a pas été conçue ni testée pour être une recette home-made. L’objectif ici est uniquement de montrer en contexte des ingrédients dont j’ai parlé dans des articles précédents. En tant que telle, cette formule n’est que le point de départ de nombreuses expérimentations et améliorations.

Cependant, l’éventuelle cosméteuse qui passerait par ici pourrait aisément la customiser en modifiant les extraits aqueux ou même sans extrait, pour une recette toute simple. Je veux dans ce cas insister sur la nécessité d’utiliser un conservateur car la formule contient exclusivement des ingrédients hydrophiles + une infusion, ce qui rend le produit très sensible à la contamination. J’utilise dermosoft 1388 eco qui est un conservateur que j’aime beaucoup pour les formules de ce type et j’ajoute dermofeel PA qui est un agent chélateur pour booster le conservateur. Tous deux sont naturels et proviennent d’un fournisseur en qui j’ai toute confiance et ce sont les meilleures options. A défaut, on pourrait utiliser preservative eco ou cosgard à 1% en prenant la précaution de ne préparer que de petites quantités.


J’ai acheté les fleurs ici et on trouve du lubrajel natural ici.

0 Like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *